Retour à la liste

Le cimetière de Picpus, 1794.

35 Rue de Picpus Paris

Sous la Révolution, un nommé Coignart avait ouvert à l'emplacement du cimetière de Picpus, 35 rue de Picpus, une maison de santé semblable à celle du Dr Belhomme (v. 11è arr, rue de Charonne). Mais le 13 juin 1794, des terrassiers vinrent percer le mur d'enceinte sur ordre de la Commune pour enterrer dans l'enclos les futures victimes de l'échafaud qui devait arriver le lendemain place du Trône (de la Nation). Toutes les nuits, jusqu'au 28 juillet, des corps allaient être déversés dans cet enclos qui devint donc un cimetière. 1.306 victimes du tribunal révolutionnaire allaient être enterrées là [Yves de Saint-Agnès, Guide du Paris révolutionnaire, Perrin 1989].

(photo CPA, DR)