Retour à la liste

Foules à la Concorde, 1789.

Paris Paris Île-de-France

Le dépôt des meubles et bijoux de la couronne (photo) a été transféré en 1770 dans les bâtiments à colonnades de la place de la Concorde (ministère de la Marine), appelés à l'époque "Colonnade des Tuileries". Le 13 juillet 1789, le Garde-meuble sera envahi par le peuple. On volera les armures et les deux canons d'argent du roi de Siam, qui serviront à la prise de la Bastille. Le 17 septembre 1792, presque tous les diamants, dont le Régent et le Sanci, seront volés par une bande de malfaiteurs dont deux seront arrêtés au moment de s'échapper.

Lors du retour de la famille royale à Paris après l'échec de la fuite à Varennes, en juin 1791, la foule se rue place de la Concorde, sur la voiture royale, et profère des menaces. Sur le seuil des Tuileries, dont les appartements royaux ont été envahis, les manifestants se jettent sur les gardes du corps du roi qui échappent de peu à la mort. Une affiche a été placardée dans Paris :"Quiconque applaudira le roi sera battu, quiconque l'insultera sera pendu".

(dessin X, DR)