Retour à la liste

"Fête" au Champ de Mars, juillet 1791.

2 Allée Adrienne Lecouvreur Paris

Sur cette immense esplanade, le 14 juillet 1790, c'est la Fête de la Fédération. Sous une pluie diluvienne, le roi et la reine, ainsi que les Parisiens, vont prêter serment à la Constitution.

Un an plus tard, le 17 juillet 1791, Danton, Desmoulins et Marat ayant réclamé la proclamation de la République, ont invité les citoyens à venir signer une pétition sur un autel dressé pour la circonstance au Champ-de-Mars. Mais deux hommes, dissimulés sous l'autel, ont percé un trou pour voir sous les jupes des femmes. Ils sont repérés, considérés comme des poseurs de bombe, lynchés et décapités. Leurs têtes seront promenées au bout d'une pique. Devant l'agitation, Jean-Sylvain Bailly, maire de Paris, proclame la loi martiale et La Fayette, voulant faire évacuer la place par ses Gardes nationaux, fait tirer sur la foule qui refuse de se disperser. Il y a 50 morts. Bailly paiera cet événement de sa tête et sera guillotiné le 12 novembre 1793, à l'angle de l'avenue de La Bourdonnais et du quai, après avoir été exposé aux crachats durant deux heures. (v. Bailly guillotiné)

Le 2 septembre 1792, on annonce que les Prussiens assiègent Verdun et marcheront bientôt sur Paris. On rassemble alors sur le Champ-de-Mars tous les citoyens en âge de porter une arme et l'on décide de leur donner tout ce qu'il y a d'armes dans Paris. Ce sera le début des massacres de 1792. On décidera d'aller dans les prisons, tuer les détenus politiques (v. 6è arr, la prison de l'Abbaye, bd Saint-Germain).

(dessin Helman 1743-1806, DR)