Retour à la liste

Le gibet nouveau, 1760.

46 Rue de Meaux Paris

En 1760, on détruit, ou plutôt que l'on laisse tomber en ruines le gibet de Montfaucon (v. 10è arr, pl du colonel Fabien). Mais en même temps, on construit à l'emplacement actuel du 46 rue de Meaux un nouveau gibet. Comme l'indique le nom de la rue, il se trouve comme le précédent, sur la route de Meaux et de Reims. C'est l'agrandissement de Paris qui a nécessité ce déplacement du gibet, peu compatible avec l'hygiène nécessaire en milieu urbain. Jacques Hillairet indiquera que ce gibet devait être "purement symbolique" et "composé seulement de quatre piliers". En revanche, le terrain servait à l'enterrement des suppliciés qui n'avaient pas droit, avant 1790, aux cimetières des "honnêtes gens". Ce gibet cessera d'être utilisé en 1792, avec les débuts de la guillotine, le 25 avril 1792 (v. 4è arr, pl del'Hôtel-de-Ville) rapidement mise en service à grande échelle.

(dessin X, DR)