Retour à la liste

La prison de la Tournelle.

1 Quai de la Tournelle Paris

La Tournelle était, sur l'actuel quai de la Tournelle, au coin de la rue des Fossés-Saint-Bernard, une tour destinée à défendre Paris des invasions par la Seine. Ce bâtiment, d'abord rond, ensuite carré, a constitué l'extrémité de l'enceinte de Philippe-Auguste sur la rive gauche, en face de la Tour Loriot, sur l'Ile Saint-Louis, elle-même en face de la Tour Barbeau, qui constituait, sur le quai des Célestins, le premier élément de l'enceinte. Des chaînes pouvaient être tendues entre ces trois tours pour fermer l'entrée de Paris par la Seine.

Au XVIIème siècle, Saint-Vincent-de-Paul obtint que la Tournelle devienne le lieu de détention des forçats condamnés aux galères, qui devaient attendre de partir à pied et enchaînés pour Rochefort, Brest ou Toulon...

Après la démolition de la Tournelle en 1790, les forçats furent détenus dans le Collège des Bernardins, sur le même quai, à quelques mètres de là vers l'aval. Et c'est dans cet établissement que 70 forçats furent égorgés par les révolutionnaires lors des massacres du 2 septembre 1792, parce qu'on les prenait pour des religieux déguisés...

(dessin X, DR)