Retour à la liste

Agitations à Saint-Médard.

139 Rue Mouffetard Paris

Le 27 décembre 1561 un pasteur protestant nommé Jean Malo prêchait à proximité de l'église Saint-Médard devant deux mille personnes lorsque les cloches de l'église vinrent déranger son discours. Il envoya deux émissaires pour demander au curé de bien vouloir cesser ce bruit, mais ceux-ci furent assez mal reçus et les cloches sonnèrent de plus belle. La foule alors des protestants se transporta sur les lieux. On s'insulta, on assiégea l'église, on donna l'assaut. Les prêtres, faute de projectiles, lançaient les morceaux de statues qui leur étaient réexpédiés de la même manière. Il y eut au moins cinquante blessés. L'église fut saccagée et sa reconstruction fut financée avec les biens confisqués aux huguenots. Les deux émissaires protestants qui avaient accepté d'aller trouver le curé furent condamnés à être pendus. En représailles, les catholiques détruisirent le temple protestant de Popincourt.

En 1732, le roi ordonne la fermeture du cimetière de l'église Saint-Médard car la secte des "Convulsionnaires de Saint-Médard" a pris l'habitude de s'y réunir, sur la tombe du diacre Pâris, en prétendant que des miracles s'y produisent. On a assisté à des scènes d'hystérie collective et de sadomasochisme. Au lendemain de cette décision, une affiche est placardée sur la grille du cimetière :"De par le roi, défense à Dieu de faire miracle en ce lieu". La secte se réunira ailleurs pendant trente ans encore.

(dessin X, DR)