Retour à la liste

La prison de la Force.

2 Rue du Roi de Sicile Paris

La prison de La Force, du nom du duc de La Force, propriétaire des locaux au XVIIème siècle, a été créée au 2 rue du Roi-de-Sicile en 1780, lors de la destruction de plusieurs prisons parisiennes ; le Fort-l'Evêque (v. 1er arr, quai de la Mégisserie) et la prison de l'Abbaye (v. 6è arr, bd Saint-Germain). La rue Mahler n'existant pas encore, la prison occupait une grande partie du pâté de maisons situé entre la rue des Francs-Bourgeois, qui s'appelait à l'époque et à cet endroit "rue Neuve-Sainte-Catherine", la rue Pavée et la rue de Sévigné. Il n'y a plus de trace de cet établissement.

Les deux prisons de La Force (la Grande Force et la Petite Force) ont été démolies en 1845, et remplacées par la prison Mazas en 1850, beaucoup plus grande puisqu'elle comptait six bâtiments (v. 12è arr, bd Diderot).

L'historien Charles Virmaître raconte qu'en 1265, le frère de saint Louis, Charles d'Anjou, qui devint roi de Naples et de Sicile, donna son nom à la rue parce qu'il y habitait un palais. En 1292, le palais passa aux mains de Charles de Valois et des comtes d'Alençon. En 1390, Charles VI reçut le palais en cadeau de Pierre d'Alençon et, après sa mort, le palais devint propriété des rois de Navarre avant d'appartenir à la famille des comtes de Tancarville et d'être démoli en 1553 par le cardinal de Meudon, afin d'être reconstruit. L'hôtel fut achevé en 1583, revendu à François d'Orléans de Longueville, comte de Saint-Paul, puis au comte de Chavigny qui en fit cadeau à sa fille lorsqu'elle épousa le duc de Caumont-La Force...

(dessin X)