Retour à la liste

Le bourreau agressé, 1477

10 Rue de Babylone Paris

En 1477, le fils du bourreau de Paris Henri Cousin, prénommé Jehan, qui secondait son père à l'occasion (v. 4è arr, pl de l'Hôtel de Ville), est attaqué au coin de la rue de Garnelles, ainsi que l'on appelait à l'époque la rue de Babylone, près de l'hôtel du Moulinet. Quatre hommes lui reprochent d'avoir eu des démêlées avec un menuisier nommé Oudin de Bust et d'avoir rossé ce dernier envers lequel il aurait eu des dettes. Jehan est frappé à la tête avec une pierre, percé d'un coup d'épée et laissé là par Regnault Goris, Lempereur du Houx, Jean du Doing et Oudin de Bust lui-même, qui se réfugient dans l'église des Célestins. Mais le prévôt de Paris Robert d'Estouteville ne s'arrêtera pas aux protestations des célestins, violera l'asile religieux et viendra chercher les quatre assassins qui finiront pendus à Montfaucon le 28 août 1477 par le propre père de leur victime.

Le couvent des Célestins avait été bâti sur un domaine donné par Charles v, ce qui avait valu au roi et à la reine d'être statufiés dans le portail de l'église. Il se partageait avec l'Arsenal l'espace délimité aujourd'hui par le boulevard Morland et le quai des Célestins au sud, par la rue de la Cerisaie a nord, le port de l'Arsenal à l'est et la rue du Petit-Musc à l'ouest. Il a été supprimé en 1790 lorsqu'il a été décrété domaine national. L'église des Célestins, consacrée en 1370 et détruite en 1795.

(dessin X, DR)