Retour à la liste

Arrestations à l'hôtel de Nesle, 1313

21 Quai de Conti Paris

En 1313, Jeanne de Bourgogne, belle-fille du roi Philippe-le-Bel, mène, dit-on, une vie de débauche à l'Hôtel de Nesle, situé approximativement à l'emplacement de l'Hôtel des Monnaies, pendant que les deux autres belles-filles du roi, Marguerite et Blanche, mènent une vie dissolue avec, pour amants, les frères d'Aulnay. Ces derniers finiront écorchés par le bourreau et leurs deux maîtresses enfermées dans un couvent. Jeanne en revanche est acquittée. Marguerite est enfermée par son mari, le futur Louis X (1289-1314-1316), dans la forteresse de Château-Gaillard, située à l'emplacement du 7 quai Conti. Elle y sera étranglée en 1315, car elle tardait à mourir et le roi pourra épouser Clémence de Hongrie, mère de l'héritier du trône, "Jean Ier le Posthume".

Plus tard, à peine sacré le 26 septembre 1350, le roi Jean II le Bon (1319-1350-1364) fait arrêter à l'Hôtel de Nesle Raoul comte d'Eu, connétable de France. Ce dernier avait été chargé par Philippe VI d'une mission en Angleterre mais avait réclamé de l'argent alors qu'il se trouvait bloqué par les vents dans le port de Wissant, principal embarquement pour l'Angleterre à l'époque. Le roi l'accusa de trahison et le fit décapiter de nuit sans autre forme de procès.

(v. Hôtel de Nesle).

(dessin X, DR)