Retour à la liste

Au diable Vauvert...

12 Avenue de l'Observatoire Paris

Au XVIIIème siècle, entre l'observatoire et le Luxembourg, c'est à dire hors des murs de Paris, s'élève un château entouré de hautes murailles, le château de Vauvert. Le castel de Vauvert est un château aux toits pointus qui émerge de la campagne déserte. Bâti par Philippe Ier au Xème siècle, il lui a servi de retraite et a été le théâtre de fêtes bruyantes. A la mort de Philippe Ier, le château est demeuré abandonné et le bruit s'est répandu qu'il était hanté. Une bande de pillards en profita pour s'y installer, procurant une vive crainte aux populations qui ne s'en approchaient jamais. On le dit hanté par les revenants et le diable. Il fait peur à tout Paris. On prétend y entendre des bruits lugubres. Le château était à l'origine une maison d'agrément appelée Val-Vert, située au milieu des prés. Elle était séparée du monastère de Notre-Dame des Champs par la via inferior, dont le nom se serait petit à petit transformé en rue d'Enfer…  Le nom d'Enfer serait venu des bruits que l'on y entendait la nuit au XIIIème siècle. Des bruits mystérieux et terribles qui épouvantaient le peuple et qu'on attribuait à des revenants. Selon Hillairet, le château de Vauvert fut démoli par Saint-Louis dans les années 1260 et remplacé par un couvent de Chartreux, détruit par la Révolution. Selon l'historien Gabourd, il fut au contraire rénové, sanctifié par décision de Saint-Louis en 1257, donné à cinq chartreux venus spécialement du monastère de la Grande Chartreuse et démoli au fil des révoltes et révolutions de Paris.

La rue qui mène de Paris à Issy, s'est appelée au XIIIème siècle Chemin d'Issy, puis rue de Vauvert, puis rue d'Enfer, et c'est justement rue d'Enfer qu'en 1826, des manifestations diaboliques ont mis tout le quartier en émoi. Les vitres du quartier étaient inexplicablement brisées par des pierres venues d'on ne sait où. C'était l'effroi. Ces manifestations durèrent plusieurs semaines.

(dessin X, DR)