Retour à la liste

Rue de la Grande Truanderie

Rue de la Grande Truanderie Paris Paris

La rue de la Grande-Truanderie, comme sa voisine, la rue de la Petite-Truanderie, sont habitées au Moyen-âge par une population de gueux et mendiants que l'on nomme "truands". A cet endroit, jusqu'à la fin du XVIIème siècle, se trouve le Puits d'Amour, ou Puits de l'Ariane, nommé ainsi parce qu'une jeune fille nommée Agnès Hellebis s'y est jetée par désespoir amoureux. Il est devenu le rendez-vous des amoureux. Les mendiants et les filous habitent, eux, la Cour des Miracles, un peu plus au nord.

(dessin X, DR)