Retour à la liste

Vagabonds aux Champs-Élysées, 1900.

Champs-Élysées 8e Arrondissement Paris

Le préfet de police Louis Lépine, au début du siècle, a décidé de faire disparaître de Paris les quêteurs et les vagabonds. L'historien Pierre Miquel cite ainsi en exemple l'arrestation, le 1er janvier 1900 vers minuit, de Léon Buffet, 40 ans, ancien combattant au Tonkin, mécanicien sans travail, sans femme ni enfant, sans logement, qui ne détient que 25 centimes. Le vagabondage est un délit que le préfet Lépine poursuit avec assiduité au début du siècle, comme la police le fait depuis toujours. Le vagabond relâché dans la rue après une courte peine de prison est voué à la récidive, qui finit par entraîner sa relégation, vers les bagnes de la République.

(dessin X)