Retour à la liste

La baronne assassinée, 1965.

16 Avenue Rapp Paris

La baronne Sylvaine de Courtry, 34 ans, est découverte morte, le 2 septembre 1965, dans son appartement du 16 avenue Rapp. En plus de quelques blessures, la victime a les chevilles et poignets ligotés. Un sabre japonais planté dans le dos lui a perforé le coeur. Six mois d'enquête de la brigade criminelle du commissaire Bouvier (photo) n'arriveront à aucune conclusion. Policiers et experts sont d'accord: il est impossible de conclure au meurtre ou au suicide. Pourtant, on conclut plutôt au suicide mis en scène. La victime était un personnage étrange et avait raconté trois ans auparavant à des amis -et consigné dans un cahier d'écolier- un songe qui ressemblait curieusement à cette mort future. "J'ai vu ma mort dans mon rêve. On me ligotera les bras et les jambes et on me poignardera", écrivait-elle. Durant plusieurs jours et plusieurs mois, policiers et experts ont tenté de comprendre comment la victime, une institutrice particulièrement sage, sans aventures, aurait pu s'enfoncer ce poignard dans le dos, mais sans parvenir jamais à une conclusion sûre.

Vingt ans plus tard,  le 11 décembre 1985, le Gang des Postiches a raflé 200.000 francs, des bijoux, des pièces et des lingots d'or, à la succursale de la Banque Indosuez, avenue Rapp (v. suite à Orly).