Retour à la liste

Un juriste malhonnête, 1910.

17 Rue Bonaparte Paris

Me Edmond Duez (photo), administrateur judiciaire dont le cabinet est installé 17 rue Bonaparte, est arrêté le 9 mars 1910 pour des irrégularités dans ses différentes gestions et pour des détournements de fonds. Ces faits aujourd'hui feraient sourire tant ils sont quotidiens et parce qu'il y a longtemps que l'on n'"arrête" plus pour si peu. Mais en 1910, la décision est prise par le ministre de la Justice en personne, Louis Barthou, et par le président du Conseil Aristide Briand. Ce genre de décision se prend au plus haut niveau de l'Etat parce qu'elles concernent des professions intellectuelles. Me Duez est donc arrêté et présenté au juge d'instruction Louis Albanel. Ses biens sont mis sous séquestre. Loin des peines d'amende ou éventuellement d'emprisonnement avec sursis que l'on prononce à la fin du XXème siècle pour ces faits, Me Duez partira en Guyane. Après huit jours de procès devant la cour d'assises, il est condamné à 12 ans de travaux forcés et 100 francs d'amende le 21 juin 1911.

(photo X)