Retour à la liste

Carlos rue Toullier, 1975.

9 Rue Toullier Paris-5E-Arrondissement

Il est 22h15, le 27 juin 1975, lorsque des policiers se présentent au 2ème étage du 9 rue Toullier. Ils sont accompagnés du Libanais Michel Moukharbal, soupçonné d’avoir participé pour le FPLP à deux attentats à Orly en janvier. Luis-Miguel Urdaneta-Urbinal leur ouvre la porte, alors qu'une femme, Leyma Palomares-Gonzales, étudiante vénézuélienne, se montre furieuse. Les policiers cherchent une colocataire des lieux nommée Maria Theresa Larra, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt vénézuélien. Un des occupants montre ses papiers aux policiers. C'est le terroriste Carlos (photo), qui présente des papiers au nom de Carlos Martinez-Torres. Les policiers ne voient rien de suspect. Un autre encore présente des papiers au nom d'Edgard Marino-Muller. Tous sont des étudiants vénézuéliens à Paris. Les policiers sortent une photo de leur poche sur laquelle on reconnaît Carlos. Moukharbal l’identifie. Le ton monte. Et tout à coup, Carlos tire au pistolet 7,65. Raymond Dous est tué. Michel Moukharbal aussi, alors que le commissaire Jean Herranz est blessé. Il reçoit l'aide des trois autres étudiants, parce que Carlos est déjà parti. Il demeurait là avec Nancy Sanchez Falcon. Sont également présents trois autres vénézuéliens qui viennent de fêter le départ de Nancy Sanchez Falcon. Ce sont eux qui déclarent que le tueur est surnommé Carlos. Totalement inconnu de la police, il sera identifié quelques jours plus tard par la police britannique comme Ilich Ramirez Sanchez, 25 ans, fils d'un avocat communiste vénézuélien, qui vivait avec sa mère et ses deux frères, Vladimir et Illich, jusqu'en février, dans le quartier londonien de Kensington. Arrêté au Soudan en août 1994, Carlos sera condamné le 24 décembre 1997 pour ce crime à la réclusion criminelle à perpétuité par la cour d'assises de Paris.