Retour à la liste

La manufacture de la Savonnerie.

18 Avenue de New York Paris

La manufacture de la Savonnerie fabriquait à Chaillot des tapis à la façon de Perse, destinés aux maisons royales.

Créée par Jean Fortier en 1603 pour fabriquer des tapis persans, la manufacture fut d'abord abritée par la maison des jésuites de la rue Saint-Antoine, à l'emplacement du collège Charlemagne.

Elle devint en 1604 manufacture royale, selon le vœu de Marie de Médicis.

Les ateliers furent déplacés dans un sous-sol du Louvre par Henri IV, qui donna à Pierre Dupont (1560-1640) le titre de "tapissier ordinaire en tapis de Turquie et façon du Levant".

Les tapis, fabriqués selon un procédé inventé par Dupont, étaient réputés être les plus éclatants que l'on puisse trouver dans le monde.

Les ateliers furent ensuite transférés à Chaillot sous Louis XIII, en 1615, dans la Maison de la Savonnerie, ainsi appelée parce qu'on y fabriquait du savon.

La Maison de la Savonnerie se trouvait isolée, dans la plaine de Chaillot, à proximité des derniers arbres du cours La Reine, 30 quai de Billy, c'est à dire 18 avenue de New-York. Dupont obtenait la direction de la manufacture pour dix-huit ans.

Les ouvriers travaillaient sur l'endroit du tapis, selon la technique de la "basse lisse", et non sur l'envers, comme l'on faisait partout ailleurs.

Parmi eux, se trouvaient cent orphelins que Marie de Médicis avaient fait installer dans la maison depuis 1615 pour qu'ils y soient entretenus et qu'ils apprennent la tapisserie, ainsi qu'il était indiqué sur le portail.

Les bâtiments furent restaurés en 1713 par le duc d'Antin, directeur des bâtiments et manufactures royaux. Ils renfermaient une chapelle dédiée à saint Nicolas.

La manufacture fut intégrée en 1826 dans celle des Gobelins et remplacée, sur le quai de Billy, par une vaste boulangerie de l'armée.