Retour à la liste

L'abbaye de Saint-Germain des Prés.

Place Saint-Germain des Prés Paris Paris

L'abbaye de Saint-Germain des Prés, dont il ne reste que l'église, avait été fondée au huitième siècle autour de l'église construite deux cents ans plus tôt par le roi Childebert, l'un des fils de Clovis, pour abriter un morceau de la croix du Christ.

Childebert, poussé par l'évêque Germain, aurait aussi tenté de se racheter de l'assassinat de deux de ses neveux, commis en 524 pour récupérer leur part du royaume de Clovis.

Childebert n'avait construit qu'une église, baptisée alors Saint-Vincent-Sainte-Croix qui fut un temps la nécropole des rois mérovingiens. Mais une abbaye bénédictine est apparue au huitième siècle.

Elle a pris le nom de Saint-Germain-des-Prés car située à la campagne et dédiée à l'évêque Germain.

Pillée et incendiée en 845 par les envahisseurs normands dirigés par Ragnar, l'abbaye n'a cependant cessé de croître. Elle occupait, au début du seizième siècle, un carré entouré de haut murs crénelés et de douves, accessible par un pont-levis encadré de tourelles qui se situerait aujourd'hui rue Saint-Benoît. Les murs seraient sur le boulevard Saint-Germain au sud, sur de l'Échaudé à l'est, rue Jacob au nord et rue Saint-Benoît à l'ouest.

Cent-cinquante ans plus tard, les murs étaient été largement repoussés et l'abbaye occupait un important espace entre l'actuel boulevard Saint-Germain au sud, la Seine au nord, la rue de Seine à l'est et la rue des Saint-Pères à l'ouest. L'enclos était toujours entouré de haut murs qui dissimulaient notamment un cloître, à la proximité nord de l'église, ainsi que des jardins. L'École des Beaux-Arts occupe ainsi l'emplacement d'un vaste jardin.

L'Abbaye disputait aux étudiants de l'Université le grand terrain du Pré aux Clercs, qui s'étendait au Moyen-Âge, entre la rue Bonaparte et le Champ-de-Mars. En 1278, des troubles éclatèrent entre les ecclésiastiques dirigés par l'abbé Gérard de Moret et les étudiants qui s'y promenaient. L'abbé fit construire un mur, rapidement démoli par les étudiants, et l'affaire finit en pugilat. Il y eut des morts et des blessés et il fallut l'intervention du roi pour trancher le conflit. Les tourelles de la porte de l'Abbaye de Saint-Germain, côté Pré-aux-Clercs, furent rasées et l'Université devint propriétaire du chemin qui conduisait au Pré.

En 1635, à proximité de l'église, à l'emplacement du boulevard Saint-Germain, à la hauteur des numéros 135-137, une prison avait été construite. Un bâtiment carré de 15 mètres de côté, construit à l'extérieur de l'enceinte de l'abbaye, qui allait de pair avec les pouvoirs de justice du père abbé sur les environs. Menaçant ruine, insalubre, la prison, devenue prison militaire après la Révolution, a été démolie en 1857 lors du percement du boulevard, et remplacée par la prison du Cherche-Midi.

Entre temps, la prison a été le théâtre des premiers massacres de septembre 1792.

(Photo CPA)