Retour à la liste

L'opéra du square Louvois.

71 Rue de Richelieu Paris

En 1794, le Comité de salut public décida que l'Opéra de Paris, qui utilisait depuis 1782 l'ancien théâtre de la Porte Saint-Martin, serait transféré au nouveau théâtre qui venait d'être inauguré en août 1793, à l'emplacement du square Louvois.

Ce nouveau théâtre avait été construit par une demoiselle de Montansier et on l'appelait d'ailleurs le "Théâtre Montansier" ou "Théâtre des Arts". Il était l'œuvre de l'architecte Victor Louis (1731-1800), qui venait de bâtir le grand théâtre de Bordeaux.

Il était installé sur une place et entouré des rues Richelieu à l'est et de Grammont à l'ouest. C'était un bâtiment carré aux façades strictes, dont chaque façade, au rez-de-chaussée, sur la rue Richelieu comme sur la rue Louvois, était en retrait derrière onze arcades. Au-dessus de chacune d'elles se trouvait une grande fenêtre au premier étage et une plus petite aux deuxième et troisième étages. Sur la rue Richelieu, le premier étage disposait d'un balcon sur toute la longueur du bâtiment.

Mlle Montansier fut un moment emprisonnée car on l'accusa d'avoir fait bâtir ce théâtre trop près de la bibliothèque, faisant courir à celle-ci un risque d'incendie.

Le théâtre fut démoli sur ordre du roi Charles X en 1820, à la suite de l'assassinat de son fils cadet, Charles-Ferdinand, duc de Berry, 42 ans, le 13 février 1820. Un ouvrier sellier, Louis-Pierre Louvel, lui plongea un poignard de vingt-cinq centimètres dans le ventre.

Le Théâtre démoli, la troupe de l'Opéra déménagea de nouveau pour le théâtre de la rue Le Peletier qu'il utilisa jusqu'à sa destruction par l'incendie du 29 octobre 1873.

(Dessin X)