Retour à la liste

Le Noviciat des Jésuites.

82 Rue Bonaparte Paris

Le Noviciat des Jésuites était un établissement très important qui occuperait aujourd'hui dout le pâté de maisons délimité au nord par la rue de Mézières, à l'est par la rue Bonaparte et au sud par la rue Honoré-Chevalier. De plus, son enclos s'étendrait à l'ouest au-delà de la rue Madame qui ne fut percée qu'en 1824. Toutes les maisons qui bordent la rue Madame du côté pair ont été construites sur son domaine.

Après avoir reçu en 1610 l'autorisation du roi Henri IV, le Noviciat fut intallé en 1612 dans l'hôtel de Mézières, riche et vaste propriété qui occupait exactement les mêmes limites, et qui fut donnée aux religieux par Madeleine Luillier (1562-1630), veuve de Claude Le Roux de Sainte-Beuve. Cette riche femme, qui avait déjà participé à la fondation du couvent des Ursulines, avait acheté en 1610 au marquis de Mézières cet hôtel bâti en 1580 par son père.

La première pierre de l'église, dédiée à saint François-Xavier, qui se situait à l'emplacement du 82 rue Bonaparte, fut posée en 1630 et l'édifice, achevé en 1642, fut financé par le conseiller du roi François Sublet de Noyers (1589-1645). Le maître autel fut refait en 1709 aux frais du roi, avait été dessiné par Jules -Hardouin Mansart (1646-1708).

Le Noviciat fut fermé lors de l'expulsion des jésuites en 1763 et l'église fut démolie. Après la suppression de la Compagnie des Jésuites, en 1773, les bâtiments furent occupés durant vingt ans par les franc-maçons... Le Grand Orient de France dirigé par le duc d'Orléans. Avant d'être démolis.

(Dessin X)