Retour à la liste

Le cocher Collignon, 1855.

83 Avenue Denfert-Rochereau Paris

Le 16 septembre 1855, le cocher Jacques Collignon, 49 ans, qui demeure au 12 impasse du Maine, charge un client sur le pont de la Concorde. Le client, M. Juge, directeur de l'Ecole normale de Douai, accompagné de sa femme et de sa fille, demande à aller à Auteuil. Arrivé à destination, M. Juge donne 3 francs, prix de la course. Le cocher en réclame 5, invoquant la nécessité de laisser le cheval se reposer 20 minutes et estimant avoir droit à une indemnité de retour. M. Juge finit par donner 5 francs en déclarant qu'il se plaindra à la préfecture. Ce qu'il fait en écrivant au préfet dès le lendemain. Il déclare qu'il ne demande rien mais alerte les autorités sur ces pratiques destinées à abuser de l'ignorance des étrangers. Convoqué par l'administration, Collignon est alors sommé le 22 septembre de rendre les 2 francs supplémentaires ou de s'arranger avec M. Juge. Le 24 septembre, il se présente chez l'ami qui loge à Paris la famille Juge, un nommé Vincent, 83 rue d'Enfer (83 avenue Denfert-Rochereau). La rue d'Enfer relie l'Ecole des Mines à la barrière d'Enfer, suivant le tracé actuel de la rue Henri-Barbusse puis de l'avenue Denfert-Rochereau. Le domicile de ce Vincent se situe donc approximativement en face de l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul. Le cocher explique qu'il vient rendre les 2 francs et demande un reçu pour la préfecture. Mais alors que Juge commence à rédiger le reçu, il reçoit une balle dans la tête, tirée à bout portant, qui le laisse raide mort. Mme Juge se précipite, Collignon la vise et tire une seconde balle, qui lui effleure le cou. Le locataire du rez-de-chaussée, le philosophe Pierre Proudhon, est alerté par les cris et les coups de feu. Cet ex-représentant du peuple connu pour avoir déclaré "la propriété c'est le vol", se précipite et s'empare de Collignon qui avoue immédiatement le crime en regrettant seulement d'avoir manqué Mme Juge. Le coup était bien prévu car il a acheté ses revolvers en sortant de la préfecture le 22 septembre, puis a vendu son mobilier. "Je suis vengé. On me coupera le cou, mais c'est égal, les bourgeois y regarderont à deux fois maintenant avant d'exploiter un ouvrier", déclare-t-il. Il comparaît le 12 novembre devant la cour d'assises présidée par Claude Perrot de Chezelles. Bien que défendu par Me Morise, l'avocat général Théodore Saillard obtient sa tête et Collignon montera sur l'échafaud le 6 décembre 1855, devant une foule de curieux qui venaient tous les matins, voir si l'on montait l'échafaud.

(lire "100 crimes à Paris", Olivier Richou et Michel Martin-Roland, Ed l'Opportun, 2015).

(dessin Grévin 1827-1892)