Retour à la liste

La veuve Cercueil, rue de Reuilly, 1866.

39 Rue de Reuilly Paris

La veuve Cercueil, Célina Cercueil, 44 ans, journalière, 39 rue de Reuilly, a enterré son mari en 1863. Ses larmes ont été vite séchées car elle pouvait enfin vivre avec un vieil amant Adolphe Schoonooghe. Aussitôt, Célina a abandonné son enfant de 5 ans et s'en est allée sans cas de conscience avec Adolphe. Mais en 1865, le vent a tourné : Schoonooghe en a trouvé une autre, la femme Nartigelle, qu'il projette d'épouser. C'est la catastrophe. Voici Célina abandonnée comme elle a abandonné son fils et elle ne le supporte pas. Le 14 octobre 1866 Adolphe rentre joyeusement chez la Cercueil, après un déjeuner arrosé avec sa future belle-famille, et disparaît. Trois jours plus tard, le concierge qui ouvre la porte du logement d'Adolphe le découvre asphyxié par trois réchauds ! A cet instant, la veuve Cercueil se présente au commissaire de police, déjà sur place :"C'est moi qui l'ai fait, je me suis vengée, il l'avait bien mérité, il m'a fait trop de misères, il m'a mangé tout mon avoir et m'a forcée à abandonner mon enfant". Après ces deux jours en compagnie du cadavre, Célina Cercueil sera condamnée le 30 mars 1867 à 10 ans de réclusion criminelle.

(dessin Steinlen 1859-1923)