Retour à la liste

La morgue quai de la Mégisserie, 1802.

6 Quai de la Mégisserie Paris

En 1802, la morgue est séparée du Palais de Justice et installée provisoirement dans une ancienne boucherie, décorée par le sculpteur Jean Goujon, au fond de la ruelle de l'Arche-Pépin qui donne sur le quai de la Ferraille, aujourd'hui quai de la Mégisserie. La rue de l'Arche-Pépin est une impasse que l'on pourrait situer aujourd'hui à l'emplacement de la rue Edouard-Colonne, entre l'avenue Victoria et le quai de la Mégisserie, derrière le théâtre du Châtelet. Mais cette impasse n'atteint pas le quai "de la Ferraille". La morgue est l'un des établissements les plus fréquentés de Paris à une époque où la photographie n'existe pas et où il faut tout de même identifier les morts. Elle restera à cet endroit jusqu'en 1804 (v. suite au pont Saint-Michel).

(dessin Petit Journal 1891)