Retour à la liste

Place du Châtelet.

Place du Châtelet Paris Paris

Une importante manifestation hostile au roi Louis-Philippe a lieu place du Châtelet les 12 et 13 septembre 1841. Trois cents personnes, chantant la Marseillaise, cassent les réverbères avant d'être finalement dispersées par la garde à cheval. Le 24 septembre, le tribunal correctionnel condamnera à quelques jours de prison des "émeutiers" arrêtés rue Saint-Denis, qui portaient un drapeau rouge (v. suite rue Saint-Denis et rue de Turbigo).

Là où s'élève aujourd'hui le Théâtre de la Ville, existait au XIXème siècle la rue de la Vieille-Lanterne. C'est dans cette rue qu'à l'aube du 26 janvier 1855, on trouve le poète Gérard de Nerval, pendu à la grille de la boutique d'un menuisier. L'enquête conclut au suicide.

Avant cela, en 1780, Louis-Sébastien Mercier faisait cette description du quartier: "Aux belles rues Saint-Honoré, Saint-Antoine, Saint-Louis-au-Marais, opposez la rue du Pied-de-Bœuf, située tout au cœur de la ville ; c'est bien l'endroit le plus puant qui existe dans le monde entier. Là est une juridiction qu'on nomme le Grand-Châtelet ; puis des voûtes sombres et l'embarras d'un sale marché ; ensuite un lieu ou l'on dépose tous les cadavres pourris, trouvés dans la rivière, ou assassinés aux environs de la ville. Joignez-y une prison, une boucherie, une tuerie ; tout cela ne compose qu'un même bloc empesté, emboué et placé à la descente du Pont-au-Change. De ce pont si surchargé de vilaines maisons, voulez-vous aller à la rue Saint-Denis ? Les voitures sont obligées de faire un détour par une rue étroite, où se trouve un égout puant, et presque vis-à-vis de cet égout est la rue Pied-de-Bœuf, qui aboutit à des ruelles étroites, fétides, baignées de sang de bestiaux, moitié corrompu, moitié coulant dans la rivière. Une exhalaison pestilentielle n'abandonne jamais cet endroit, et dans le débouché qui donne près la chute du pont Notre-Dame, dans la rue de la Planche-Mibray, on est obligé de retenir sa respiration et de passer vite, tant l'odeur de ces ruelles vous suffoque en passant".

Au XIXème siècle, on poursuit en justice les mendiants qui importunent les passants. Il leur en coûte en général 24 heures de prison pour la première fois. Mais la cause est dangereuse, car après plusieurs condamnations, le mendiant encourt la relégation, c'est-à-dire le bagne définitif. Pour en être débarrassé... Ainsi sont arrêtées place du Châtelet, le 28 janvier 1829, deux femmes déguenillées qui seront pourtant relaxées par le tribunal. Leur délit est d'avoir attendu devant un restaurant, sans demander, qu'on veuille bien leur donner une pièce.