OR le 08/04/2018

L'enfance délinquante.

La délinquance ou la criminalité des enfants est une préoccupation très ancienne des autorités. N'oublions pas qu'en 1667, le Lieutenant de police de Louis XIV Gabriel-Nicolas de La Reynie est venu à bout de la cour des miracles qui faisait essentiellement travailler des enfants… En réalité, Paris comptait de bien nombreuses cours des miracles.

OR le 23/10/2016

L'irréductible prostitution.

En 1230 déjà, le roi saint Louis (1214-1226-1270) décidait que les prostituées seraient chassées de partout et leurs biens confisqués, comme les maisons de ceux qui leur loueraient un logement en connaissance de cause. Le roi voulait être impitoyable. Mais, malgré une ordonnance de 1259 particulièrement sévère, ce commerce s'exerçait toujours dans tout Paris.

OR le 03/03/2018

La persécution des Juifs

L'antisémitisme, comme la prostitution, semble avoir été depuis toujours une sorte de sparadrap collant parfaitement intégré à la vie quotidienne, indestructible, mais dont on ne s'est préoccupé qu'assez récemment, au XXème siècle.

OR le 01/11/2017

Les attentats de l'OAS.

L'Organisation Armée Secrète, créée en février 1961 pour défendre l'Algérie française par tous les moyens alors que se profile l'indépendance de l'Algérie, s'offre des "nuits bleues" dans Paris. Mais miraculeusement, les 751 attentats recensés par le ministère de l'Intérieur en trois ans dans la capitale n'auraient fait que deux morts et vingt-deux blessés.

OR le 21/01/2018

Les galères ...jusqu'en 1748.

Les galères ont disparu, remplacées par les travaux forcés, lorsque Louis XV a supprimé cette peine par une ordonnance du 27 septembre 1748. Mais on parla encore de "condamnation aux galères" pendant des décennies pour évoquer une condamnation au bagne. Mais cette ordonnance de Louis XV avait décidé le désarmement des galères et l'installation des condamnés dans des "bagnes", à terre, que l'on créa dans les ports de Brest, Rochefort, Toulon… Là, les bagnards furent employés à des travaux de force tout en étant autorisés travailler à leur profit personnel hors du temps d'activité, ce qui transforma certains "bagnes" en une sorte de grands magasins…

OR le 02/09/2016

Les Halles, haut lieu patibulaire.

Depuis le Moyen-âge, de nombreuses personnes ont été décapitées à l'emplacement actuel du Forum des Halles. L'échafaud est dressé à l'emplacement de la rue Berger, entre l'accès du Forum des Halles et le poste de police. Jacques Hillairet, dans "Gibets, piloris et cachots du vieux Paris", dresse une liste des personnalités décapitées du début du XIVème au milieu du XVIIème siècle.

OR le 04/05/2017

Les sorcières !

Du Moyen-âge jusqu'au XVIIème siècle, 30.000 à 100.000 sorciers, selon les historiens, seront conduits au bûcher dans toute l'Europe, qui compte 100 millions d'habitants. Les trois quarts sont des femmes, accusées d'être membres d'une secte satanique qui risque de dominer le monde. On les accuse, au XVème de manger des enfants non baptisés lors de séances appelées "sabbat" et de pratiquer des rites nocturnes collectifs d'adoration des démons.

OR le 08/04/2018

Mendiants et vagabonds.

Au début du XIVème siècle, Paris est la plus grande ville d'Europe, avec plus de 200.000 habitants. Depuis saint Louis, la justice est devenue une affaire publique. Elle n'est plus une affaire de vengeance privée, déclenchée par une accusation individuelle, mais une affaire d'enquête publique, de poursuite publique obligatoire par la société. Les Etablissements de saint Louis -bien qu'encore très barbares car ils prévoient que l'on puisse couper une oreille, une main ou un pied, que l'on puisse crever un œil ou tout simplement pendre- ont instauré une échelle des peines en fonction du délit, du crime et de la récidive. Les Etablissements de saint Louis prévoient aussi la poursuite des vagabonds, l'expulsion de la ville des piliers de taverne ou des personnes sans revenus déterminés [Bronislaw Geremek, Les marginaux parisiens aux XIVème et XVème siècles, Flammarion 1976].